Une petite nouvelle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une petite nouvelle...

Message par Leader rouge le Ven 13 Déc - 22:51

Bonsoir à tous !

J'écris en ce moment une nouvelle en rapport avec l'univers Halo.
Alors si ça intéresse certains lecteurs, je fais profiter...


TRAVAIL D’ÉCRITURE EN COURS


SECTION I - MESSAGE DE DETRESSE


00H00, 31 Janvier 2559 (Calendrier Militaire) / Transmission point par point sur bande passante restreinte / Origine : inconnue / Destination : Section Trois, Antenne de sécurité déployée Oméga / Système EPSILON INDI.

/// REDIRECTION AUTOMATIQUE UNSC NAVIRE REG-96667 ABY /// FICHIER ACCESSIBLE /// PARE-FEU ANTI-INTRUSION ACTIVE / FICHIER EFFACE ///

PLNB TRANSMISSION XX087R-XX
CODE DE CRYPTAGE : GAMMA
CLE PUBLIQUE : N / A
EXPEDITEUR : VAISSEAU DE CLASSE RODEUR, ID : R387-4
DESTINATAIRE : EPSILON INDI, ANTENNE OMEGA
OBJET : MESSAGE DE DETRESSE AUTOMATIQUE, PROCEDURE ALPHA X-01.

/ EXTRACTION DU FICHIER – RECONSTITUTION COMPLETE /
/ DEBUT DU FICHIER

****
PROCEDURE ALPHA X-01 : ENVOI DERNIERES DONNEES DE NAVIGATION AVANT DESTRUCTION OU ENDOMMAGEMENT CRITIQUE DU VAISSEAU

DEBUT DU FICHIER DE NAVIGATION /
17 Janvier 2558 - 4H06 / COORDONNEES INSTALLATION HALO 02 ATTEINTES
17 Janvier 2558 – 5H53 / ALERTE SYSTEME DETECTION ANTI-MISSILE
17 Janvier 2558 – 5H53 / SYSTEME CONTRE MESURE MISSILE ACTIVE
17 Janvier 2558 – 5H54 / DOMMAGE COQUE BABORD 84%
17 Janvier 2558 – 5H55 / DECOMPRESSION ATMOSPHERE INTERNE 57% DU VAISSEAU
17 Janvier 2558 – 5H57 / ALERTE SYSTEME ANTI-COLLISION
17 Janvier 2558 – 5H59 / MODULES DE LARGAGE 15/18 EJECTES
17 Janvier 2558 – 6H00 / ALERTE COLLISION-IMPACT CRITIQUE
/ FIN

/ FIN DE FICHIER /
/ DEMARRAGE PROCESSUS DE DESTRUCTION AUTORISE /
PRESSEZ ENTREE POUR CONTINUER.

/ DEBUT COMMENTAIRES DE L'OFFICIER DE TRANSMISSION, ANTENNE OMEGA

Le message automatique de détresse a été reçu suite à l'application de la procédure Alpha X-01, imposant à l'IA du vaisseau d'envoyer les dernières données de navigation à l'antenne relais UNSC la plus proche. Vu l'analyse du fichier, le vaisseau de classe rodeur est probablement détruit intégralement ou en grande partie, après impact avec une structure rocheuse que nous supposons être l'installation Halo 02. Pour une raison encore non-identifiée (probablement des perturbations électromagnétiques cosmiques), ce fichier nous ait parvenu un an après l'incident. Les données de navigation montrent que les modules de largages ont été déployés volontairement, ce qui rend possible l'existence de survivants. Voici l'analyse préliminaire que je peux faire de ces données, vu les informations en ma connaissance. Les données seront prochainement transmises au QG de l'ONI pour une analyse plus approfondie et prise de décision quant à l'envoi d'une équipe de secours.

Officier responsable de l'antenne de sécurité déployée Omega, Système EPSILON INDI.

/ FIN DU COMMENTAIRE


-----------------------------------------------------------------------------------------------------


SECTION II - JOURNAL DU CAPITAINE JACK TSEVRAH


JOURNAL DU CAPITAINE JACK TSEVRAH

17 JANVIER 2558 – 6H47

On s'est écrasé et on a rien pu faire.
Quelques minutes plus tôt, un projectile explosif a touché notre vaisseau, alors que nous survolions le secteur 47 de l'anneau. Les dommages étaient lourds : un trou béant d'environ 40 centimètres de diamètre dans la coque, d'après l'analyse de notre IA. Ensuite, tout a été très vite. On a essayé de contenir l'échappement de notre oxygène dans l'espace en verrouillant les écoutilles étanches qui mènent au pont, mais le temps de l'action et plus de la moitié du vaisseau avait déjà été vidé. Par manque de chance, la section endommagée contenait notre réacteur Fujikawa. Il a été touché lui aussi et quelques minutes plus tard, il a commencé à s'emballer et à atteindre une température de plus de 300 000 degrés Celsius en son cœur. L'IA n'a rien pu faire pour contenir la réaction en chaîne, elle nous a juste laissé le temps de courir aux modules de largage qui nous ont servis de capsule de sauvetage.

Je ne sais pas qui nous a balancé ce truck, mais qui que ce soit, il nous a pas raté !

Les pertes subies sont inconnues. Combien de personnes ont pu s'éjecter avant l'explosion du réacteur et le crash du vaisseau ? L'équipage compte 18 personnes, dont deux officiers de pont, un lieutenant de l'ONI, deux techniciens de maintenance, une escouade de douze Spartans IV, et moi.

Pauvre Sam, l'officier de pont chargé de l'armement. Alors qu'on courait vers les modules de largage, dans le cri des alarmes et les secousses dues aux décompressions des sections, une explosion a arraché une partie du mur du couloir. Sam a été projeté violemment et s'est pris un éclat de métal dans le torse. J'ai tout juste eu le temps de le pousser dans un module et d'appuyer sur le bouton d'éjection, avant de m'éjecter moi même. Par chance, on a atterri à moins de 100 mètres l'un de l'autre, dans une plaine qui jonche une forêt froide et austère. J'ai fait tout ce que j'ai pu pour le soigner, mais je ne crois pas que ça suffira. Enfin, pour le moment, il est en vie.

Il fait pratiquement nuit à cette heure sur ce foutu anneau. Ça complique les choses, on y voit rien. Le mieux pour l'instant, c'est d'essayer de dormir un peu. Demain, j'essayerais de faire un maximum de reconnaissance.

18 [J+1] JANVIER 2558 – 14H00 (heure officielle UNSC) – 8H00 (heure estimée sur le Halo)

J'ai corrigé l'heure sur mon pad. Le soleil s'est complètement levé, ce qui correspond à peu près à 8H00 du matin pour cette saison, sur la Terre.

Sam est toujours en vie. Il a du mal à respirer, mais il tient bon. J'ai exploré les environs sur un rayon de trois kilomètres à la ronde, mais je n'ai rien trouvé. Que de la plaine et de la forêt. Vu l'état de Sam, on ne peut pas se déplacer. Je refuse de le laisser tout seul. J'espère seulement que d'autres membres de l'équipage ont pu s'éjecter et nous trouverons rapidement.

Cette nuit, alors que j'avais du mal à dormir, j'ai cru voir des feuillages bougés dans la forêt. Ce qui est étrange, c'est qu'il n'y avait pas de vent. J'ai d'abord pensé que c'était les branches d'un vieil arbre en perdition qui étaient tombées ou le déplacement d'animaux sauvages se promenant dans la forêt. Et puis, après avoir fait mon petit tour ce matin, je me suis rendu compte que les arbres étaient en parfait état et qu'il n'y avait pas l'air d'avoir de trace de présence d'animaux dans cette région (pas d'empreinte de pâtes, ni de déjection quelconque, ou encore de trace de griffure sur les arbres, de poils ou même de plumes). En revanche, il y a bien quelque chose qui a rodé dans la forêt cette nuit. J'ai trouvé des touffes de végétations écrasées de façon linéaire, jusqu'à un petit cours d'eau où j'ai perdu la trace. Le plus étonnant, c'est que vu la surface d'herbe écrasée, cette chose doit peser au moins 200 kg. J'avais entendu parlé d'espèces implantés par des Forerunners, qui ressemblent aux grands singes primates qu'on trouve sur Terre, ou dans certaines colonies UNSC. Enfin, quoique soit cette chose, elle est lourde et a tendance à se déplacer en ligne droite.

18 [J+1] JANVIER 2558 – 19H19 (heure estimée sur le Halo)

J'ai passé la journée à m'occuper de Sam, à faire l'inventaire de ce que nous avions et à explorer les environs. Si mes calculs sont bons, il ne nous reste que cinq jours de rations. Heureusement, j'ai trouvé quelques arbres fruitiers et une petite rivière à environ sept kilomètres des modules de largage. Les fruits sont des sortes de pommes de couleur marron foncée, un peu plus dur que nos belles pommes vertes sur Terre. C'est assez amer et pas très juteux, mais ça fera l'affaire. Avec les pommes marrons que j'ai ramassé et l'eau de la rivière, on devrait pouvoir gagner un ou deux jours de plus. J'ai aussi profité de la journée pour rassembler tout le matériel contenu dans mon module de largage près de celui de Sam. C'est fou tous ce que peuvent contenir ces modules de dernière génération : des rations de nourriture, de l'eau, un kit médical, une tenue hivernale et une bâche imperméable par module, ainsi qu'un fusil d'assaut MA37 ICWS et un M6G Magnum Sidearm avec munitions. La bonne nouvelle est que j'ai aussi trouvé quelques mines anti-personnel de petit calibre. Vu ce que j'ai découvert ce matin, j'ai décidé de piéger les alentours de notre petit camp de fortune. Juste de quoi passer une nuit l'esprit tranquille, en sachant qu'on peut dormir en toute sécurité. Les deux bâches imperméables ont été déployées, l'une au dessus de nous maintenues avec des morceaux de bois enfoncés dans le terrain - ce qui nous évitera de prendre une douche pendant que l'ont dort - et l'autre au sol.

Je prie tout les jours pour que d'autres survivants nous retrouvent.

19 [J+2] JANVIER 2558 – 9H23 (heure estimée sur le Halo)

J'en reviens pas, l'autre module de largage, celui que j'ai utilisé, il a disparu, volatilisé ! Aucune trace n'indique qu'il a été traîné, ou qu'un véhicule terrestre, quelque soit la technologie, ne l'ai extrait de la zone.

Mais qu'est ce qui se passe sur ce Halo ?

Aussi bizarre que cela puisse paraître, l'idée que nous ne sommes pas seul est autant rassurante qu'effrayante. Je n'y comprend rien.


A suivre...
avatar
Leader rouge

Messages : 740
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum